Les Objets de L’Alliance

Les objets de l’alliance

Les objets de L’Alliance des peuples constituants du Canada sont (et ce sans limiter) :

  1. De rétablir la véritable Constitution (Constitution légale) :  la Confédération, la source de notre autonomie ; ainsi que le Parlement et les législatures pour lesquels les brefs électoraux légaux ont été supprimés depuis 1982, parce que la « Charte » est (i) inopérable et (ii) constitue un coup d’état 1 ;

  2. de mettre en application un recensement détaillé du pays sans tarder.

  3. de rapatrier avec humanité les étrangers qui sont ici sans notre aval et qui sont manifestement incapables ou peu disposés d’adopter la culture et les institutions de L’Amérique du Nord britannique (ANB) ; et ce parce que le « multiculturalisme » n’est pas une « politique » mais une nouvelle constitution, et l’immigration massive pour la réaliser est illégale ;

  4. d’augmenter de toute urgence la démographie des peuples constitutants sur notre propre sol pour en assurer notre survie ; notre situation doit être grave, car nous avons été visés par l’ONU (qui les a élus ?) par la « migration de remplacement » ;

  5. de modifier légalement les actes britanniques de l’Amérique du Nord pour mettre en application l’Onzième principe (« la Soixante-treizième résolution ») :  à savoir la réunification de la Nouvelle France au niveau fédéral ;

  6. d’encourager l’accession des peuples Autochtones du Canada à notre Confédération comme province autochtone ;

  7. de modifier légalement les actes britanniques de l’Amérique du Nord pour mettre en application [“Government School”] l’école de gou­ver­ne­ment comme exception spéciale à la règle du contrôle locale en « exclusivité » de l’éducation.

  8. de mettre en application, et ce largement, l’éducation con­sti­tu­ti­on­nelle dans nos systèmes scolaires locaux des provinces ;

  9. de poursuivre les usurpateurs et les traîtres jusqu’aux limites de la loi, et de récupérer de leur part des dommages dans la mesure du possible ;

 
______
 
1  Un des malfaiteurs qui a perpétré ledit coup l’a admis publiquement et par écrit dans les quelques mois suivant sa production.  Voir :  « The Patriation and Legitimacy of the Canadian Constitution », étant le texte d’une paire de conférences « Cronkite » livrées au College of Law de l’Université de Saskatchewan en octobre de 1982.  Dans ses dites conférences, Barry Lee Strayer s’est flatté par les titres de C.R. et de Secrétaire d’État auxiliaire (droit publique) auprès du ministère de la justice (Canada).  Cependant, les usurpers n’ont aucun titre.

Advertisements